Une matinée ensoleillée dans la Vallée de l’Arve, le Massif des Bornes au Nord, le Faucigny au Sud et le Mont-Blanc à l’Est. Il ne manquait plus qu’un moyen d’explorer tout cela…

Un showroom d'exception

Heureusement, à l’entrée de La Roche sur Foron, on trouve Sport Car Concept, le garage de Yannick, à l’intérieur très soigné et au garage très fourni. La journée commence bien : un café et un petit tour du garage afin de se rincer les yeux. Nissan GTR, Audi R8, Porsche 997, CLA AMG…et Lamborghini Gallardo SE nous font face et nous défient du regard. Yannick pointe du doigt le monstre jaune italien. Je comprends tout de suite que la journée sera parfaite.

Une voiture exceptionnelle

Avant d’embarquer dans la création de Sant’Agata Bolognese, Yannick m’introduit au véhicule : 522cv, à 8 000 tour/min, produits par le V10 et répartis sur les quatre roues, un couple de 510 Nm à 4250 tour/min, 250 exemplaires produits dans le monde.

 

Eh oui ! Nous avons face à nous une Lamborghini Gallardo SE (Special Edition). Cette série spéciale se démarque de la série normale par sa carrosserie bicolore (jaune et noire ici) à l’extérieur et à l’intérieur. La SE est propulsée à 100km/h en 4 secondes et sa vitesse de pointe est supérieure à 315 km/h. Le volant sport, la caméra de recul et l’équipement Pirelli complètent l’équipement du bolide. 

Mais assez parlé, il est temps de prendre la route !

Un pur bonheur

Nous mettons le cap sur le Grand Bornand, empruntant la même route que les coureurs du Tour de France 9 jours auparavant.

Les premiers hectomètres de notre parcours sont plats et en ligne droite. L’occasion de mettre les gaz et de mettre en pratique la théorie. Je confirme donc : les 522cv sont bien là. Ils propulsent la voiture à une vitesse folle, plaquant ses occupants contre les sièges et les délectant d’un doux ronronnement jusqu’à 4 000 tours/min qui se transforme en un sublime vrombissement rauque ensuite.

L’apparition de dos d’âne nous annonce l’entrée dans le village d’Amancy, au pied de la montée du Grand Bornand. Les dernières maisons sont désormais derrière nous, la route est déserte, il est temps de rétrograder et d’attaquer.

Les premières courbes permettent à la Gallardo SE de démontrer sa précision et sa tenue de route. Les virages sont pris rapidement sans que la voiture ne bronche. Au contraire, elle a plutôt tendance à en redemander. Les sorties de virages sont un prétexte pour appuyer fortement sur la pédale de droite et laisser le son du V10 s’échapper. La route est tracée dans la roche, le son se réverbère dans la vallée et procure aux occupants du bolide un sentiment de plénitude. Les courbes s’enchaînent, la voiture ne bouge toujours pas, mais le pilote commence à fatiguer, nous arrivons à notre point de chute. C’est un autre point fort du véhicule : il ne se laisse pas dompter facilement. Fini les voitures lisses, qui ne procurent plus de frissons, la taureau italien demande de l’attention, de la technique, rendant son domptage d’autant plus gratifiant.

Il est déjà temps de redescendre après avoir admiré cette belle italienne dans le décor magnifique du Massif des Bornes. La route est toujours déserte, les échappements sont toujours aussi bruyants, les courbes toujours aussi précises et la voiture toujours aussi géniale. Aucun sentiment de lassitude ne nous envahit. La voiture vit. Elle ne répond pas toujours à toutes les demandes de son pilote mais c’est ce qui fait son charme.

La Roche sur Foron se profile déjà, il est temps pour nous de profiter des dernières accélérations de l’italienne avant de la laisser se reposer au garage.

C’est déjà fini, mais c’est sûr, on reviendra !

Merci à Yannick pour sa gentillesse, sa disponibilité et son magnifique garage.

La Lamborghini Gallardo SE est à vendre, pour plus d’informations sur ce véhicule ou sur des véhicules équivalents, contactez-nous !



 À lire également dans THE GOOD BLOG !